Centre de Formation et de Recherche en Kinésiologie

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.formation-kinesiologie.net/

Le métier de kinésiologue : les compétences nécessaires, la formation et l’installation

Le métier de kinésiologue vous attire, mais vous hésitez encore ? Vous ne savez pas si vous avez les prérequis nécessaires, vous vous posez des questions sur la formation, l'installation ou le quotidien du métier ? Vous êtes au bon endroit. Que ce soit dans le cadre d'une reconversion professionnelle, d'une formation initiale ou d'une diversification de vos outils d'accompagnement, nous vous livrons tous les détails du cursus et de l'entrée dans le métier.

Quels sont les prérequis pour devenir kinésiologue ? 

Vous vous demandez si la kinésiologie est un métier fait pour vous ? Rassurez-vous, nul besoin de compétences spécifiques ni même d'être un professionnel de la santé. Une volonté sincère d'aider autrui sera un bon point de départ. On retrouve parmi les élèves des enseignants, des orthophonistes, des kinésithérapeutes, mais aussi des cuisiniers et des clowns !
Vérifiez en 4 points votre compatibilité avec le métier de kinésiologue.

1 - Aimer le contact avec les gens  

Pour devenir kinésiologue, il vaut mieux être à l'aise avec les autres. Tout d'abord pour échanger avec votre client et comprendre sa problématique. Ensuite, pour mettre en œuvre certaines techniques qui nécessitent un contact physique (comme la stimulation de certains points d'acupression). N'oublions pas que le principal outil de la kinésiologie est le test musculaire qui va permettre de vérifier la circulation de l'énergie dans un muscle et son méridien correspondant.

2 - Savoir écouter sans juger  

Chaque personne arrive avec une histoire qui lui est propre. Le rôle du kinésiologue est d'accueillir chacun tel qu'il est, afin qu'il se sente reconnu comme personne à part entière. Il vous faudra parfois sortir de votre cadre de référence et faire preuve d'empathie, écouter votre client sans prononcer de jugement de valeur sur ce qu'il vous rapporte.

3 - Vouloir accompagner l'autre vers un mieux-être global  

Être kinésiologue, c'est pratiquer un métier de relation d'aide. En vous intéressant à l'équilibre énergétique du corps et à son impact sur la santé physique et mentale de votre client, vous aurez un rôle de facilitateur pour mettre en lumière ce qu'il y a de beau chez lui. Vous vous perfectionnerez dans l'utilisation de différents outils comme les fleurs de Bach, l'énergétique chinoise ou encore la lithothérapie afin d'aider votre client à retrouver un équilibre mental, émotionnel et physique.

4 - Vouloir être indépendant et travailler à son compte  

Devenir kinésiologue, c'est créer une activité de nature libérale. Différents statuts juridiques existent, chacun avec ses caractéristiques propres. Dans tous les cas, vous serez votre propre patron et vous pourrez gérer votre emploi du temps comme bon vous semblera. Attention toutefois, si vous préférez la sécurité de l'emploi et des revenus réguliers, ce métier n'est peut-être pas celui qu'il vous faut.


Quel est le parcours de formation type pour pouvoir exercer ?  

En France, la profession de kinésiologue n'est pas réglementée. Aussi, nous vous conseillons de choisir une école vous proposant un parcours de formation sérieux, avec des intervenants qualifiés et reconnus pour leur expertise. Au CFRK, nous vous proposons un cursus complet de 705 h (engagement sur 2 ans minimum). À l'issue de ce parcours de formation, il vous faudra répondre aux exigences suivantes pour obtenir votre certification :


  • présenter votre livret certifiant la formation complète (tronc commun de 544 h + spécialités au choix, pour un total de 120 h minimum) ;
  • avoir reçu 10 séances de kinésiologie minimum pour votre développement personnel ;
  • réussir une évaluation écrite sur les différentes disciplines ;
  • présenter une vingtaine de comptes-rendus de séances (en externe du CFRK) ;
  • réaliser une séance supervisée devant un jury ;
  • rédiger un mémoire et le soutenir oralement (thème choisi par le stagiaire).


Vous pourrez également ajouter à votre parcours de kinésiologue, 72 heures de kinésiologie équine pour découvrir l'univers incroyable de la kinésiologie animale.

Au CFRK, nous vous proposons une formule à la carte, vous avancez à votre rythme, en fonction de vos disponibilités. D'ailleurs, beaucoup de stagiaires travaillent encore pendant la formation et prennent ponctuellement des congés pour assister aux stages. 


Alors n'attendez plus ! Découvrez toutes les dates 2023 - 2024.


Quelles sont les étapes pour s'installer en tant que kinésiologue ?  

S'installer en tant que kinésiologue sonnait comme une idée un peu farfelue il y a encore une dizaine d'années. Aujourd'hui, la kinésiologie s'est démocratisée et son efficacité n'est plus à démontrer. Toutefois, respecter certaines étapes vous permettra d'aborder votre installation avec sérénité. Au CFRK, nous proposons un module spécial Éthique et installation pour vous aider à sauter le pas.

Bien penser son projet  

Il est essentiel de bien définir les contours de votre projet d'installation pour en assurer la viabilité et la pérennité. Prenez le temps de réfléchir à ce qui vous différencie des autres praticiens, aux compétences particulières qui constituent votre force. Essayez d'imaginer aussi qui sont vos clients potentiels et comment vous allez pouvoir les aider. Répondre à ces différentes questions vous permettra de mieux cibler votre clientèle et de mieux répondre à ses besoins.

Trouver un local 

Où installer votre cabinet de kinésiologue ? À domicile ? À l'extérieur ? En ville ? À la campagne ? La question mérite réflexion, mais de notre point de vue, pas de bonne ou de mauvaise réponse. Les possibilités sont nombreuses et la meilleure sera celle qui correspond à vos besoins et à vos contraintes. Pour ce qui est de l'équipement, une simple table de massage est nécessaire. Libre à vous par la suite de vous entourer de vos outils de correction préférés.

Bien choisir son statut juridique 

Une fois la question du local réglée, il faut penser à la forme juridique de votre cabinet. Micro-entreprise, entreprise individuelle en nom propre, EURL, SASU… Votre choix aura un impact sur votre régime social, votre comptabilité et votre fiscalité. N'hésitez pas à vous faire aider, certains organismes publics et certaines associations locales proposent un accompagnement à la création d'entreprise.

Attirer ses premiers clients 

Une fois installé, il faudra vous faire connaître et aller à la rencontre de vos futurs clients (d'où la nécessité de savoir qui ils sont). Au-delà des traditionnelles cartes de visite et autres supports papier, nous vous conseillons d'utiliser vos points forts :


  • Vous êtes à l'aise socialement : participez à des événements en lien avec la kinésiologie (salons, conférences…) pour développer votre réseau.
  • Vous aimez communiquer par écrit : créer un site internet ou un blog sur lequel vous publiez régulièrement du contenu nouveau et qualitatif.
  • Les réseaux sociaux n'ont pas de secrets pour vous : publiez du contenu intéressant et développez votre communauté.

Ce qu'il faut retenir :


  • pas de prérequis académiques particuliers ;
  • une formation sur 2 ans minimum, avec un parcours modulable au CFRK ;
  • plusieurs spécialisations possibles (en kinésiologie équine par exemple) ;
  • une profession libérale avec plusieurs statuts juridiques possibles.


Convaincu par le métier de kinésiologue ? Découvrez notre école et ce qu'en disent les anciens élèves.

La Méthode One Brain de Three In One Concepts® - 3...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 23 février 2024

Image Captcha